Nouveau roman : « Les mystères d’Oxbridge »

Un suicide incompréhensible ébranle les tempéraments fins dans la ville prestigieuse d’Oxbridge. Stéphan et Isabelle, deux jeunes étudiants, ne sont pas convaincus de l’explication officielle. Ils se décident à se lancer dans une enquête trouble qui va les mener aux limites de leurs forces et de leurs connaissances.
oxbridge
D’ailleurs on y retrouve mes obsessions de toujours : la dénégation de la corporalité, le végétalisme, le spleen, les relations torturées dans la famille, l’élitisme moral, la recherche incessante d’une vocation etc. etc.

La publication reste d’abord limitée à Amazon, et à l’édition numérique.
Lien avec Amazon.fr
Lien avec Amazon.de

Voilà ce que j’ai écrit en septembre 2012 à propos de « Les mystères d’Oxbridge » (cliquez ici):

« Je pense que c’est le roman français qui est en besoin d’une explication. Pourquoi est-ce que j’écrirais un roman en français bien qu’il soit si évident qu’il n’y a personne qui le lirait ? […] Je pense que la raison principale pourquoi j’écris en français est la même raison que j’avance pour toute mon activité littéraire – et activité artistique en général (si j’ose l’appeler artistique). Ce que je fais me fait simplement tellement plaisir. J’aime sincèrement la langue française. […] Le français est riche, il est luxurieux, il est gracieux. Il est élégant, splendide et beau. Pour moi c’est une raison suffisante pour écrire un roman en cette langue.

Il est vrai que je ne suis pas conscient qu’il existerait un possible public pour ça. Mais il n’en faut pas toujours non plus.

C’est précisément cela ce que signifie pour moi mettre en circulation un roman français : publier pour compte de mon orgueil, pour chatouiller mon ego. Ou pour donner à l’acte une connotation décidément positive : c’est une publication par simple plaisir. Heureusement, dans les temps des livres numériques, ça ne coûte rien.

[…]
L’écriture de ce roman est vraiment un régal. L’histoire me surprend et me mystifie tant – et néanmoins elle a déjà atteint la taille d’un roman complet, mais elle continue encore à grandir, sans une limite à l’horizon. Parfois je pense que l’histoire est en train de m’échapper. Et, comme toujours, je n’ai aucune idée où elle aboutira. Je suis très curieux de l’apprendre, et même au cas où il me faudra encore quelques cents pages pour l’apprendre, pour découvrir la fin de cette histoire. Et au point où je suis, l’intrigue ne s’est même pas encore éclaircie, n’a pas encore commencé à jouer un rôle majeur dans les scènes du roman. C’est plutôt un roman psychologique, animé par les caractères des personnages. »

Bien, finalement il ne m’a pas fallu « quelques cents pages » de plus pour découvrir le dénouement de l’histoire, mais quand même, avec ses quelques 176.000 mots, le livre a acquis une proportion que je n’avais point prévu au début. J’espère quand même qu’il n’assommera personne et plaira en général.

Advertisements

One thought on “Nouveau roman : « Les mystères d’Oxbridge »

  1. Pingback: present writing projects | Simon Brenncke

Comments are closed.