Semi-sérieux – « La Saga de Oap Täo » de Jean-Marc Ligny

Présentation par la maison d’édition

Oap Täo, baroudeur de l’espace, va de mission en mission avec son vaisseau spatial, transportant des cargaisons pas toujours légales, se frottant aux autorités et se mettant dans des situations périlleuses. Personnage haut en couleur, plein d’un bagout délicieux, il revient entre deux voyages se poser quelques jours dans un bar de sa connaissance, perdu au fin fond de l’espace. Là l’attendent à sa grande surprise deux étudiants qui veulent faire un mémoire sur lui. L’âge avançant, il accepte de leur raconter son histoire.
oap

Chronique

Oap Täo raconte une épisode décisive de sa vie à deux étudiants. Il lui a été offert une grosse somme par un magazine s’il racontait ses aventures. Opa Täo, n’ayant pas encore réagi à l’offre, flaire l’opportunité de gagner gros. Sûr de l’intérêt que ses aventures vont exciter dans le public, il profite du moment et propose aux étudiants une participation généreuse aux bénéfices d’une publication, s’ils font le travail de la transcription et rédaction. Les étudiants, écartant leur intention de rédaction de mémoire pour l’uni, sautent sur l’occasion. Et le lecteur est dès l’abord informé que la publication des mémoires de Opa Täo prouvait un grand succès financier autant pour le vieux contrebandier que pour les deux jeunes. Continue reading

Des frontières ontologiques instables – « Les Rêves de la Mer » de Élisabeth Vornarburg

Présentation par l’éditeur

Eïlai Liannon Klaïdaru était encore enfant lorsqu’elle a « rêvé » pour la première fois des Étrangers. Elle ne se doutait pas alors qu’ils changeraient le destin de sa planète, Tyranaël.
La Terre surpeuplée va enfin essaimer : Virginia, dans la constellation de l’Aigle, est ouverte à la colonisation. Mais qui sont les constructeurs des singulières villes qui la parsèment ? Et pourquoi ont-ils disparu ?
Au soir de sa vie, Eïlai a rassemblé toutes les plaques mémorielles racontant la dramatique arrivée des Étrangers. Hélas, aucune ne dit clairement dans combien de temps elle aura lieu.
Et voilà le Nostros qui se place en orbite, et le premier drame : qu’est-ce que cette « Mer » qui, surgie de nulle part, annihile toute énergie dès qu’on l’approche… et toute vie à son contact ?
Les Rêves de la Mer : le début d’une saga grandiose, celle de Tyranaël !

Tyr1

Chronique

Eïlai rêve des Étrangers qui un jour vont arriver sur sa planète Tyranaël pour la coloniser. Ces Étrangers ne sont pas tant étrangers au lecteur, parce qu’ils sont les habitants de la Terre dans un futur de vingt-deuxième siècle. La première mission de colonisation échoue contre un phénomène mystérieux, la Mer – pas l’océan, comme le croit le petit Timmi avec lequel Eïlai commence sa série des rêves, mais une masse bleue en-dessus de l’océan même et qui dissout la matière organique – ou qui la fait disparaître dans un autre espace ? Et où sont partis les Anciens qui avaient vécu sur cette planète rien que trois cent ans avant ? Eïlai rêve des péripéties de la colonisation à travers des Étrangers individuels. Seulement, ces rêves, décrivent-ils vraiment ce qui va arriver ou sont-ils seulement des chimères ? Continue reading

La débauche, en omniscience – « Étoiles Mourantes » de Yal Ayerdhal et Jean-Claude Dunyach

Présentation par l’éditeur

” Il est grand temps de s’apercevoir que ce qui divise les rameaux tient moins de leurs différences que de leurs similitudes, dont le racisme et l’autosatisfaction sont les pires exemples. ” Quand les animauxvilles ont surgi dans le système solaire pour héberger les humains, ils leur ont aussi permis le voyage instantané. Alors l’humanité s’est scindée en quatre rameaux : autant de cultures, autant de modes de vie, autant de systèmes politiques. Qui se méprisent faute de pouvoir se faire la guerre. Aujourd’hui l’heure des retrouvailles a sonné : les animauxvilles ont décidé de convoyer des représentants de chaque rameau pour assister à l’explosion d’une supernova…

Étoiles Mourantes se déroule sept cents ans après Étoiles Mortes (Prix Rosny aîné 1992). Il a reçu le Grand prix de la Tour Eiffel en 1999 et le prix Ozone en 2000.
123152doc1330670625

Chronique

La race humaine menaçait de s’exterminer et les AnimauxVilles l’ont sauvée en dispersant les grandes tribus dans des différents coins de l’univers. L’effet n’était pas comme souhaité. Loin de prendre recul à leur conflits grâce à la distance et de s’approcher ensuite sereinement sur un pas diplomatique, les Rameaux ont exacerbé l’évolution de leurs traits séparatifs. Le gouffre entre les différentes parties de l’humanité s’est élargi davantage, il règne la méfiance et le racisme entre eux et les Mécaniciens ont conçu un plan pour assujettir les autres trois Rameaux ainsi que les AnimauxVilles.  Continue reading

Du déjà vu improbable – “Alva & Eini” de Claire Billaud

Présentation par l’auteur

 Dans l’immensité d’une galaxie, la guerre ne connaît pas de frontières… L’amour non plus.
Pendant que le puissant Consortium Terrien mène une guerre qui semble sans fin contre des prédateurs humanoïdes nommés Soulsuckers, Alva et Eini, deux nomades, parcourent la galaxie. Que cherchent-ils ? Et qu’y a-t-il dans les yeux d’Eini pour qu’il les cache en permanence ?…
aivi

Chronique (une version fortement abrégée se trouve ici)

Certainement, l’originalité n’est pas un atout de ce roman. Ici, l’ennemi de la race humaine, ce sont les Soulsuckers : un mélange tout simple entre les Borgs de StarTrek, avec leurs reines et l’esprit collectif, et les Wraith de Stargate Atlantis, qui se nourrissent de l’énergie vitale des hommes et peuvent aussi redonner cette énergie. Continue reading

Sci-fi en sous-entendus – “Étoiles Mortes” de Jean-Claude Dunyach

Présentation par l’éditeur

Vingt-sept AnimauxVilles vivantes ont offert le voyage instantané à l’humanité, ou du moins à ceux capables de payer le tarif exorbitant exigé par le Cartel. Pour les autres, il ne reste qu’à devenir un Astral : un être désincarné qui attend que son corps le rejoigne à bord d’un vaisseau d’émigrants.
Closter, artiste en mal de création, rencontre Marika, l’Astrale qui se sert du corps des autres pour voyager à travers les mondes. L’un court après sa mémoire, l’autre après sa chair. Ensemble, ils vont traverser le miroir des apparences…
41jYHC+eLjL._SS500_

Chronique

Un trope est une figure de style qui sort du code habituel de la communication. Le signifié, ce dont l’on parle, n’est pas exprimé directement. Le trope plus connu est la métaphore, l’image linguistique. Une métaphore est, essentiellement, une comparaison qui n’est pas rendue explicite par les indicateurs « comme », « pareil à » etc.
Souvent, le langage que Dunyach emploie vire au métaphorique. Mais, plus que ça, son histoire entière transmette la vision d’une métaphore. Souvent l’auteur saute sur des explications des éléments fantastiques ou les remplace par un langage saturé d’images. Souvent des allusions parsèment les conversations des personnages : « On n’en finit pas de démêler les sous-entendus. » Souvent, en autre mots, l’histoire n’exprime pas directement ce qu’elle signifie. C’est précisément en ceci que consiste la valeur de cette œuvre. Continue reading

Le capitaine prodigieux – “Gévaudan 1-16” de Marie-Paule Usha

Description par moi:

Son premier commandement d’un grand navire raté, Gévaudan, mi-homme, mi-loup, est condamné par le Conseil de Discipline à la Frontière Ouest de l’Union Galactique. Le grand navire ‘Magnifique’, revenu de sa mission de surveillance, fait escale à la planète centrale de cette région. Ensuite meurt le capitaine du navire dans des circonstances peu claires. La Flotte se trouve dans l’embarras. Dû a un manque de personnel, elle ne peut affecter que Gévaudan à la prochaine mission de patrouille sur la Frontière Ouest. Ainsi il revêt le commandement du Magnifique et se trouve face à un équipage assez consterné par le caractère original du Loup. Mais c’est ce caractère si peu présentable qui sera choisi par des êtres surnaturels pour défendre l’Union Galactique contre la menace d’une race inconnue et avide de pouvoir : les Worhs. La saga de Gévaudan se déroule à travers de seize livres de taille légère, racontant le conflit avec les Worhs, des premières menaces et batailles préparatifs jusqu’à l’affrontement final.
18475

Commentaire

Je pourrais remplir une dizaine de pages sur la saga du capitaine loup. En conséquence, cette présentation ne peut pas être exhaustive. Principalement, je ferai ressortir deux aspects de la saga, aspects qui tomberont sous ma critique. J’aimerais clarifier dès le début : je suis fan de la saga. Mais je n’aborderai que très sommairement pourquoi je suis fan ; je crains que j’enchaîne plutôt des raisons pourquoi il ne faut pas être fan. Continue reading